Je suis sous le choc. Jair, notre jardinier a perdu son fils hier. Jair et sa famille, c'est un peu la famille qu'on s'est créée ici. Quand on est loin de la sienne, de famille, les liens du coeur se forment parfois de façon surprenante.

Son garçon de 20 ans est mort dans ses bras hier à la suite d'une erreur médical. Je ne m'en remets pas. Je ne me remets pas d'avoir vu cet enfant étendu dans une boîte au milieu des fleurs et de me dire qu'il ne reviendra jamais à la vie. Je ne me remets pas d'avoir serré contre moi ses parents en me disant qu'ils avaient perdu un enfant, pour toujours, pour une connerie. 

Parfois, je me mets à détester très fort ce pays qui n'est pas capable d'offrir un système de santé potable et qui délaisse les plus démunis. Il va falloir lutter désormais pour savoir ce qui s'est passé... parce que la transparence, dans le pays des médecins tout-puissants est loin d'être une chose évidente!

Depuis hier, je suis en deuil. Profondément.

 

IMG_1971


Et je ne me remets pas non plus de savoir que Marin, grand complice de Jair, partira la semaine prochaine et que d'une autre manière, moins tragique, mais douloureuse quand même, il va perdre encore un être qui lui est cher...