Voilà, je crois que je suis presque arrivée au bout de mon rouleau! ALors on prend la pelote et on repart dans le bon sens...

Sans enfants, j'ai pu me donner à fond dans les préparatifs de notre départ pendant une semaine... Mais sans enfants, c'est aussi l'occasion de faire un dernier voyage, celui qu'on ne pouvait faire avec eux: une semaine dans la nature, à côtoyer les caïmans plutôt que notre banquier, à admirer le soleil se lever sans cris infantiles en arrière-fond, à nager le long de belles rivières plutôt que de nager en pleine confusion, à observer les couleurs des oiseaux dans la forêt et non celles des dossiers qui s'accumulent sur mon bureau, à mordre la poussière des pistes forestières plutôt que celle cachée derrière les meubles à déplacer. Une semaine loin de la civilisation, sans télé, sans net, sans rien. Une semaine dans le Pantanal (clic pour les curieux!).

 

A notre retour, ça ira très, très vite, alors je crois que le prochain billet sera de France! D'ici là: "um grande abraço"!